1 agriculteur « pionnier » ouvre les portes de son exploitation dans le Tarn-et-Garonne

Évènement (

82 Tarn-et-Garonne

) | Petite annonce publiée par Manon. Publiée le 27 juin 2018 13:54
04 juillet 2018  [Évènement terminé et archivé]
Innov’Action : 1 ferme tarn-et-garonnaise source d’innovation

La Chambre d’agriculture du Tarn-et-Garonne organise 1 journée Innov’Action en 2018 qui aura lieu le mercredi 4 Juillet à 14h au GAEC de Nivelle à ALBEFEUILLE - LAGARDE , une société familiale.

D’abord associé avec ses parents entre 1988 et 1998, Yannick FRAISSINET et ses deux filles, Marine et Arielle, sont aujourd’hui gérants d’une exploitation de près de 90 ha spécialisée dans la production de pommes. L’exploitation se compose de 58 ha de vergers de pommiers répartis entre 10 variétés, de 2 ha de pruniers et d’une vingtaine d’hectares de céréales.

Le parcellaire est divisé en trois secteurs. Les vergers sont regroupés autour du siège de l’exploitation, en zone de plaine sur des sols d’alluvions et de boulbènes. Pour la commercialisation des fruits, l’exploitation est équipée de sa propre station de conditionnement et est adhérente de l’OP Adalia et de Bluewhale. La production annuelle est de 3 000 tonnes en moyenne.

Membre du GIEE Arbonovateur depuis sa création en 2015, l’exploitation a également intégré le groupe DEPHY arboriculture en 2016. Les objectifs sont de créer du lien au sein des réseaux et de partager les techniques mises en place sur l’exploitation, notamment sur la réduction de l’IFT et l’optimisation des apports en intrants.

« Sur l’exploitation nous avons toujours eu la volonté de travailler avec des techniques économes en intrants. L’exploitation s’est engagée très tôt vers des méthodes permettant de limiter le recours aux produits phytosanitaires. La confusion sexuelle sur pêcher a été mise en place dès la fin des années 80.

Concernant l’irrigation, la combinaison des équipements station météo, sondes capacitives et dendromètre permet d’être plus performant. Le pilotage du goutte à goutte est difficile en se basant uniquement sur les sondes. Le dendromètre est un bon complément, qui donne une réaction instantanée alors que visuellement l’effet n’est pas décelable. Cela a permis d’adapter la stratégie d’irrigation, c’est le confort hydrique de l’arbre qui est piloté et non celui du sol.

Dans le cadre de la fertilisation un travail sur l’azote est mené dans le GIEE depuis cette année. Actuellement les apports au verger reposent sur une gestion un peu à l’aveugle, au ressenti. Il faut pouvoir aller plus loin dans le pilotage car l’excès d’azote est aussi néfaste que le manque. »

Le concept des journées Innov'Action : donner la parole aux agriculteurs pour présenter leurs pratiques innovantes autour de la triple performance économique, sociale et environnementale, à d'autres agriculteurs, directement sur leur exploitation, afin de favoriser le transfert de pratiques et de connaissances.

Les secteurs de l'agriculture et de l'agroalimentaire sont le pilier de l'économie de la nouvelle Région, devant l’aéronautique et le tourisme. Pour autant, ces secteurs font face aujourd’hui à d’importantes crises – économiques, sociales, sanitaires et environnementales. Le défi pour les agriculteurs est de concilier des entreprises agricoles compétitives et des systèmes de production à faible impact sur l’environnement et ainsi pérenniser leurs exploitations. Pour y arriver, l’innovation est primordiale.